Bernard Allison au Toit rouge

Nous sommes le vendredi 15 mars 2019. Nous sommes à Montélimar, dans la zone commerciale. Nous sommes au Toit rouge, une salle de spectacle qui parfois propose des concerts. Nous sommes paisiblement installés à une table à deux pas de la scène. Sur cette table trône notre appareil photo flanqué de son objectif. La première partie vient de se terminer sur une petite scène adjacente. Nous attendons impatiemment que commence le concert…

La lumière diminue alors. Black out sur la scène. Les musiciens entrent sous les clameurs du public. Les premières notes retentissent. C’est au tour du guitariste Bernard Allison de nous rejoindre. Sa guitare à la main, il s’exprime en anglais. Il se concentre alors sur son instrument. Ses acolytes l’accompagnent. C’est beau, c’est grand, c’est fort. Nous avons droit à un spectacle magnifique. Le blues envahit la nuit. Nous ne manquons aucune des notes qui s’envolent vers le firmament.


Bernard Allison, c’est un guitariste blues extraordinaire. Il est le fils d’un autre bluesman : Luther Allison. S’il a grandi dans son nombre, il en a aussi beaucoup appris. Le fils a su se faire un prénom, pour le plus grand bien du public. Lequel a adoré, à entendre les salves d’applaudissements. Nous avons passé une fort agréables soirée en compagnie d’un artiste complet. Nous le remercions d’ailleurs de nous avoir acceptés sur son concert. En espérant le croiser à nouveau à l’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *