Festi’Wood #5 : la première journée !

Le Festi’Wood est l’un de ces « petits » festivals locaux que nous affectionnons tout particulièrement. Il en est, cette année à sa cinquième édition. Celle-ci s’est déroulée les vendredi 23 et samedi 24 août. C’était au camping « Le Rieutord » à Saint-Vincent-de-Barrès, dans l’Ardèche.

Ce festival a bien grandi depuis ses débuts. Outre sa programmation qui s’est étoffée, celui-ci a changé de formule en passant d’une à deux soirées. C’est de la première des deux que nous allons vous entretenir ici.

La BAF (Barrès Animation Festival) nous avait concocté un menu de choix. Elle nous a servi sur un plateau quatre formations renversantes. La première d’entre elles était Man’go, un groupe aux sonorités caribéennes qui nous a proposé un reggae à sa sauce. Et ce n’était pas mal du tout ! Leurs musiques festives sentaient bon le sable chaud comme les plages jamaïquaines. Ils ont proposé un set d’environ une heure avec quelques morceaux des plus sympathiques.

Man’Go au Festi’Wood 5 | Crédit : Sylvain Foucaud

Par la suite, on a vu et entendu le groupe qui, pour nous, est la découverte de ce festival : On s’serre les coudes. Ils ont présenté leur répertoire de chansons parfois joyeuses et parfois tristes. Une variété de textes et de mélodies qui a su faire mouche auprès du public qui a, semble-t-il, adoré. La voix d’Estelle, leur chanteuse, a su pénétrer les cœurs et les esprits. C’était un beau tour de chant que nous aimerons irréfutablement réentendre.

Estelle Biolchini (On s’serre les coudes) | Crédit : Sylvain Foucaud

C’est Carlito y Banditos qui a eu pour charge de prendre la suite. Un groupe sympathique que nous avons eu beaucoup de plaisir à entendre. Carlito, le chanteur et leader du groupe, a conquis l’assistance avec ses chansons. Un spectacle divertissant et varié.

Carlito y Banditos au Festi’Wood 5 | Crédit : Sylvain Foucaud

Enfin, faisons place à la tête d’affiche de cette première soirée ! Faut qu’ça guinche porte son nom à merveille. En effet, avec eux, on a pas mal guinché. On a chanté, aussi. Il s’agit d’un groupe festif qui sait divertir le public comme il se doit. C’était tout bonnement extraordinaire. Nous avons beaucoup aimé les découvrir. Une expérience à renouveler à la première occasion.

Faut qu’ça guinche au Festi’Wood 5 | Crédit : Sylvain Foucaud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *