Mauvais garçon, le nouveau clip de Sharko

Sharko, retenez bien ce nom — ou plutôt ce pseudonyme. Il pourrait bien se faire connaître un peu plus d’ici quelque temps. Il s’agit d’un rappeur qui nous vient tout droit de la cité drômoise de Crest. Sa plume est acérée. Elle taille dans le vif. Elle prend et transporte ses auditeurs vers la réflexion, l’introspection…

Sharko a 25 ans, c’est-à-dire tout le temps pour gravir les marches qui le mèneront vers les sommets. Cela tombe très bien : son nouveau clip, Mauvais garçon, fourmille d’escaliers. Pour produire ce titre, il a eu accès aux infrastructures de La Bonne combine, une boîte de production associative basée à Montvendre. Il a, ainsi, eu accès à des moyens professionnels, notamment pour ce qui concerne le studio.

Son objectif est de faire reconnaître son rap à plus ou moins grande échelle. Il souhaite se faire connaître, ce qui est tout à fait légitime. Mais aussi à faire grandir le « rap de la vallée de la Drôme ». Lui faire découvrir de nouveaux horizons. Il puise son inspiration dans le rap français des années 80 à nos jours.

Espérons maintenant que ce rap qui bouscule les idées reçues trouvera très prochainement une scène et un public s’exprimer. Dès la fin de cette crise qui ronge la culture jusqu’au tréfond de ses entrailles. Le « non essentiel » se doit de survivre et de reprendre sa position : dans les salles, les coeurs et les esprits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *